Lycée Louis le Grand

depuis 1563

 

(en cas d'affichage défectueux, merci de rafraîchir la page)

Flash info

Pour consulter

la plaquette interactive du Lycée,

cliquez ici.

Introduction

Les CPGE exigent de la motivation, un sens de l'organisation, une bonne résistance au rythme soutenu. Deux années d'études après le baccalauréat préparent les élèves aux concours d’entrée dans les Grandes écoles.

L'élève est évalué dans le cadre d'un contrôle continu. Le passage de la première à la deuxième année est proposé par les professeurs en conseils de classe semestriels. La première année ne se redouble pas. La possibilité de redoubler la seconde année peut être offerte à un élève qui a prouvé son sérieux.

Chaque année, une commission  académique parisienne examine début juillet les demandes de changement d'établissement afin de permettre la poursuite d'études en CPGE dans une classe qui n'existe pas dans le lycée d'origine.

 

Intégrer une école

Les étudiants des CPGE scientifiques présentent les concours des ENS (Ecoles Normales Supérieures), des Ecoles d'ingénieurs et des Ecoles supérieures militaires. 

Les étudiants des CPGE littéraires, voie A/L au Lycée Louis-le-Grand, présentent les concours de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm mais également des Ecoles supérieures de commerce et de management et d’autres écoles encore au travers de la Banque d’épreuves littéraires (BEL).

Les étudiants des CPGE commerciales présentent les concours des Ecoles supérieures de commerce et de management.

La plupart des écoles scientifiques et des écoles de commerce sont regroupées en banques communes d'épreuves.

 

Procédure d'admission : la plateforme Parcoursup 

Comme tous les établissements accueillant des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, le Lycée Louis-le-Grand suit la procédure nationale d’admission dans ce type de classes. Il n’y aura donc ni pré-inscription, ni avis préalable, ni conseil personnalisé.

Cette procédure s’applique à tous les élèves des classes terminales, qu’ils soient de nationalité française ou non, qu’ils se trouvent actuellement dans des lycées de métropole, d’outre-mer, dans des lycées français à l’étranger (AEFE). Elle est aussi utilisée par les élèves déjà scolarisés dans le supérieur qui veulent se réorienter en première année de classe préparatoire.

Le site web de référence pour vos candidatures en classes préparatoires

 

http://www.parcoursup.fr

 

Vous devez effectuer l’ensemble des démarches prévues, sur internet, dans le respect strict des dates prévues par le calendrier de la procédure. Tout manquement à une des étapes dans les délais fixés entraînera votre démission automatique de l’ensemble des préparations.

Le site d’information de la plateforme Parcoursup ouvre en général vers le 20 décembre. Des tutoriels permettent aux lycéens de se familiariser avec son fonctionnement, de prendre connaissance du déroulement de la procédure et de consulter l’offre de formation.

 

 

SAISIE DES VOEUX

du 22 janvier au 14 mars

voir dates précises sur le site parcoursup de l’année en cours

 

Dans un premier temps, le candidat va créer son dossier sur la plateforme (des champs seront pré remplis pour les lycéens en établissement français, afin de faciliter cette étape). Puis il formulera ses vœux de poursuite d’études sans les classer. A chaque fois qu’il sélectionnera une formation qui l’intéresse, il bénéficiera d’un descriptif de celleci, ce qui lui permettra de faire un choix éclairé.

Les lycéens peuvent formuler jusqu’à 10 vœux pour des formations sous statut d’étudiant et 10 vœux pour des formations sous statut d’apprenti. Les vœux peuvent porter sur des formations sélectives (CPGE, BTS, DUT, écoles….) et non sélectives (licences, PACES) dans l’académie d’origine ou en dehors.

Les vœux ne seront pas classés. Mais chaque vœu doit être souhaité et motivé (le candidat devra remplir une fiche « projet de formation motivé» pour chaque vœu exprimé).

 

Les vœux multiples : Ils permettent de décliner les vœux de BTS, CPGE, DUT …. de même spécialité en 10 sous-vœux maximum. Chaque sous-vœu correspond à la formation choisi dans un établissement donné. Un vœu multiple et ses sous-vœux compte pour un seul vœu parmi les 10 possible. Mais attention seuls 20 sous-vœux maximum sont autorisés pour l’ensemble des vœux-multiples possibles (hors PACES Île de France (*), écoles d’ingénieurs et de commerce).

 

site5

Dans cet exemple on décompte 5 vœux (l) et 11 sous-vœux (-). Le candidat peut donc, s’il le souhaite, faire encore 5 vœux, multiples ou non, mais dans l’ensemble des vœux multiples qu’il fera en plus il n’aura plus droit qu’à 9 sous-vœux. Vous remarquerez pour les CPGE que le fait d’avoir émis un vœu dans un établissement comme interne et un vœu dans le même établissement sans internat ne compte que comme un seul sous-vœu.

 

De mi-mars à fin mars :

saisie des fiches « avenir » par les établissements d’origine des candidats

La fiche avenir ne concerne ni les candidats scolarisés dans un système éducatif étranger, ni ceux scolarisés dans le supérieur. Elle sera consultable par le candidat vers la fin du mois de mai.

 

FIN DE LA CONFIRMATION DES VŒUX – FINALISATION DE VOTRE DOSSIER

03 avril

voir date précise sur le site parcoursup de l’année en cours

 

Vous avez dans la procédure une date limite pour émettre des vœux (14 mars), au-delà de celle-ci vous ne pourrez plus en ajouter. Mais chaque vœu que vous aurez émis devra être confirmé avant la date limite de confirmation indiquée par la procédure pour être pris en compte par celle-ci. Pour ce faire tous les items en rouge sur votre écran devront être renseignés (ou au moins vérifiés s’il s’agit de la saisie des bulletins scolaires et que votre établissement d’origine pratique la remontée automatique des notes et appréciations). Les items concernent en général la saisie du projet de formation motivé, les documents particuliers que pourrait demander l’établissement concerné par le vœu, la saisie des notes en ligne.

 

PROCESSUS D’ADMISSION EN CONTINU

avec interruption pendant les épreuves du baccalauréat.

MAI à JUILLET

voir dates précises sur le site parcoursup de l’année en cours

 

Lorsque les formations auront examiné les différents vœux, les candidats recevront des propositions d’admission sur tout ou partie de leur liste de vœux.

Les formations sélectives (dont les CPGE) peuvent proposer à chaque candidat l’une des trois réponses suivantes 

ØOUI

ØEN ATTENTE D’UNE PLACE

ØNON

(NB.: Pour information, les formations non sélectives (Licences universitaires) peuvent proposer à chaque candidat l’une des trois réponses suivantes : OUI  /  OUI-SI  /  EN ATTENTE D’UNE PLACE).

Avec chaque proposition positive que le candidat recevra une date limite de réponse à la proposition sera indiquée sur le site. Il faut impérativement répondre dans les délais impartis sous peine d’être exclu automatiquement de la procédure. Attention ce délai ira en diminuant au fur et à mesure de l’avancement de la procédure.

Le candidat a une seule proposition d’admission : il peut l’accepter ou la refuser dans les délais impartis. Il est cependant très risqué de ne pas accepter cette seule proposition. Les vœux en attente que préfère le candidat devront être maintenus. Ils lui seront peut être proposés plus tard et à ce moment il pourra faire un nouveau choix. Il consulte tout de même les modalités d’inscription administrative de la formation acceptée afin de ne pas dépasser les délais d’inscription de l’établissement.

Le candidat reçoit plusieurs propositions d’admission (oui ou ouisi) en même temps : il doit accepter une seule proposition parmi toutes celles qu’il a reçues et renoncer aux autres. Après son premier choix, il peut en recevoir d’autres s’il a maintenu des vœux en attente mais comme il ne peut conserver deux réponses positives en même temps, il élimine, au fur et à mesure, les choix qui l’intéressent le moins, pour ne garder en fin de compte que son préféré. Il consulte tout de même les modalités d’inscription administrative de la formation acceptée afin de ne pas dépasser les délais d’inscription de l’établissement.

Le candidat ne reçoit que des réponses « en attente », Il maintient tous ses vœux en attente, des places vont se libérer au fur et à mesure que les autres candidats vont renoncer à leurs vœux.

Attention : Le maintien des vœux et des sous-vœux en attente n’était pas un processus automatique lors de l’année de création de la procédure. Il devait être initié par le candidat. Il semble qu’un processus de mise en attente automatique soit mis en place maintenant. Vérifier tout de même que tous les vœux et sous-vœux auxquels vous tenez encore et dans lesquels vous êtes en attente soit bien maintenus.

Si un candidat n’a aucune admission, il est logique et recommandé qu’il maintienne tous ses vœux en attente. Par contre un candidat qui a déjà répondu positivement à une formation a sa place assuré dans celle-ci tant que lui-même ne change pas d’avis en en choisissant une autre ; il n’est donc pas obligé de maintenir tous ses vœux en attente et de monopoliser ainsi des places inutilement, il ne garde en attente que les vœux ou sous-vœux auxquels il sait qu’il répondra favorablement puisqu’il les préfèrent à sa réponse positive actuelle.

Remarque : Il n’y a plus de phases successives d’affectation. Les candidats reçoivent les réponses les unes après les autres, dès que des places se libèrent. Il faut donc surveiller le site, sa messagerie et ses « sms » pour ne pas rater de nouvelles propositions. Dans tous les cas, les réponses n’interviendront pas pendant les épreuves du baccalauréat pour ne pas perturber les élèves.

Si un candidat n’a formulé que des vœux sur des formations sélectives et s’il ne reçoit que des refus, il pourra formuler 10 nouveaux vœux en phase complémentaire (25 juin au 14 septembre) sur les formations qui offrent des places dans ce cadre. Attention ces vœux ne pourront pas être des vœux multiples.

La commission d’accès à l’enseignement supérieur, pilotée par le recteur, examinera les situations des élèves refusés sur tous leurs vœux en vue de leur proposer d’autres formations, si possible similaires à leurs choix initiaux. D’où l’importance pour vous de remplir la rubrique « Ma préférence » dont les éléments ne servent qu’à la commission et ne sont jamais communiqués aux établissements

Les meilleurs bacheliers de chaque série des voies générale et technologique et de chaque spécialité du bac professionnel pourront bénéficier d’un accès prioritaire à une formation sélective ou non sélective.

 

 

Internat et CPGE

Au Lycée Louis-le-Grand, le nombre de places à l'internat étant inférieur aux capacités d'accueil d’une filière, tous les candidats ne pourront pas obtenir une place. Voir exemple ci-dessus «  comptage des vœux ». Il convient donc de formuler le sous-vœu louis-le-grand avec internat et le même sans internat, ce qui ne compte que comme un seul et même sous-voeu dans la procédure. Vous évitez ainsi de vous faire exclure d’une proposition d’admission dans le lycée alors que vous avez un bon rang dans le classement pédagogique et un mauvais rang au classement de l’internat.

Si une proposition vous est faite en « CPGE à Louis-le-Grand sans internat », nous vous invitons de maintenir votre « sous-voeu CPGE à Louis-le-Grand avec internat » en attente.

 

Correspondants : La désignation d'un correspondant conditionne l'inscription comme interne. Il est de la responsabilité des parents de désigner un correspondant (parent ou connaissance) habitant Paris ou les environs immédiats, auquel ils donneront procuration de leurs prérogatives en ce qui concerne leur enfant : hébergement, santé, urgence, etc…

En cas de nécessité (par exemple fermeture du lycée), le correspondant prend toutes les décisions à leur place. De plus, le correspondant s'engage à recevoir l'élève qui ne pourrait pas rentrer dans sa famille pendant les petits congés ou en cas de difficultés imprévues (maladie, convalescence, exclusion de l'internat...). Le correspondant est choisi par la famille et agréé par Monsieur le Proviseur. S'il s'absente pour une certaine durée, il désigne ou fait désigner par la famille une personne qui le remplace.

→ N’oubliez pas de consulter notre rubrique logement, internat de la réussite et bourses.

 

Sécurité sociale

Le régime de « Sécurité sociale étudiante » n’existe plus. Tous les étudiants doivent être inscrits au régime général. Voir la rubrique « sécurité sociale – comment obtenir son attestation.

 

CVEC ou Contribution Vie Etudiante et de Campus

Une attestation de CVEC est maintenant obligatoire pour toute inscription dans l’enseignement supérieur. Elle vous sera réclamée lors des inscriptions dans les formations du supérieur, pour les titres de séjours…..

La contribution est collectée par les CROUS. D’un montant de 90,00€ (en 2018/2019), on peut y être assujetti ou en être exonéré en fonction des cas. Tous les futurs étudiants en CPGE devront se connecter sur le site ci-dessous pour obtenir leur attestation. En fonction de votre situation, vous devrez payer la somme demandée par carte bancaire ou vous serez exonéré du paiement mais l’exonération ne vous dispense pas de la connexion au site (ceci afin de récupérer votre attestation).

messervices.etudiant.gouv.fr

voir la rubrique « CVEC », puis « comment obtenir mon attestation » et ouvrir son compte

 

Chaque étudiant dispose déjà d'un compte MesServices s’il s’est inscrit sur Parcoursup (ou APB avant 2018) au cours de ces 4 dernières années. Rechercher dans l’historique de vos messages un mail confirmant la création de votre compte MesServices. Pour vous connecter pour la première fois, utilisez l'adresse courriel communiquée à Parcoursup (ou APB) et réinitialisez votre mot de passe (fonction : mot de passe oublié).

Si vous ne connaissez plus l’adresse courriel utilisé sur parcoursup voir le formulaire 'indication courriel de connexion.

Si vous ne disposez pas d'un compte sur MesServices, créer le avec le formulaire d'inscription.

 

Candidats étrangers

Les élèves étrangers étudiant actuellement dans un établissement étranger doivent utiliser la même procédure PARCOUSUP pour candidater.

S’ils sont admis ils devront eux aussi s’acquitter de la CVEC, et s’inscrire à la sécurité sociale (voir informations dans la rubrique dédiée).

Procédures spécifiques, accords de coopération

Les élèves recrutés dans le cadre de partenariats spécifiques du Lycée Louis-le-Grand (accords de coopération) en sont informés par leur autorité de tutelle ou par le Proviseur du Lycée Louis-le-Grand et s’inscrivent directement dans les différentes CPGE. Ils devront eux aussi acquitter la CVEC, et s’inscrire à la sécurité sociale (voir informations dans la rubrique dédiée).